Ensemençons l’aprésent…

Cultivons l’ouverture du temps Covid et ses avatars… Uèi Frédéric Cayrou. 

« Une langue pour laquelle j’ai combattu de toutes façons, parce que c’est une langue vivante et je ne veeux pas qu’on la tue… Je reste convaincu que grâce à nos efforts réunis la littérature d’oc, comme, du reste, la littérature bretonne et catalane, qui ont su trouver ici des défenseurs ardents, reprendra bientôt dans nos enseignement scolaires, la place qu’elle n’aurait jamais dû perdre » (1)

Vétérinaire on again des alentours de Castelsarasin, il était familier de bòrdas perdudas où il avait en charge les soins animaliers, tout un bestiaire nourricier, il les écrira tous et toutes, lo pol, la cloca, lo capon, lo gat, lo can de borda, los lapins, los motons, los poparèls, la vaca, los biòus, las cavals, guits, piota, pintarda, pijons, ironda, choca, murgueta, grel, fèina, sarnalhas, mosca, iranhas…  Aussi ceux du Cirque Pinder, chevaux, éléphants, leurs écuries d’hiver étaient à Lavilledieux du Temple. Cayrou, une des rockstars à mes ateliers de rigolades en occitans dans les maisons de retraite… Un mèstre !!!!

Cayrou, qu’amb son Catèt de Macaturras de Verlhaguèt faguèt un brave viatge en Amérique… I es anat amb lo Cirque Buffalo Bill, faguèt amb el la virada européenne, l’Etat le missionna pour acheter des cheveaux pour l’armée, à Montaban aviam los Dragons… Tè, un còp o Chicago rescontrèt, au restaurant, Emma Calvé l’immense cantatrice française, soprano, nascuda à Decazeville, parlèrent en occitan…  Al mossur Mac Cormick il émettra l’idée de fabriquer la machine à vendanger, a despelucar lo milh e là per ramar los césers… Son théâtre est top niveau, à la fin de sa vie il écrira « L’òme qu’èra nascut a quatre vint ans » là aussi les américains… 

Un moderne ce Cayrou, encore joué dins lo departament e enla… Le Théâtre de Montauban devrait porter son nom. En son temps il le remplissait à chacune de ses prestations… Quel auteur, quel comédien, quel Personnage !!!  Infòc : si des fois des compagnies l’ont au répertoire de leurs créations théatrales, qu’elles se proposent pour le jouer chez Olympe de Gouges à Montalban. I a de que l’emplir encara… J

Jacme Gaudàs

(1) Intervention au Sénat le 7 Mars 1950

Share

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share